CAUE 47

Un espace d'échange et de conseil

Retour

Café-Archi, rencontre avec l'artiste Béranger Laymond

Publiée le 04-01-2013

Café-Archi : rencontre avec l'artiste Béranger Laymond

Jeudi 31 janvier 2013
Pollen & Café-Archi18h30 au Florida (95 Boulevard du Président Carnot - 47000 Agen)
Entrée libre.
Rencontre avec l’artiste Béranger Laymond en résidence à Pollen (Monflanquin)
Avec la participation de Denis Driffort, directeur de Pollen. En partenariat avec le CAUE 47.

© Béranger LaymondDepuis l’été 2012, Béranger Laymond a développé un projet  artistique sur le territoire Agenais autour de la  vidéosurveillance dans l'espace public urbain. Son travail pointe les rapports à la fois intimes et froids qui se nouent entre l’espace public et ses usagers à travers ce qui est parfois également nommé «  vidéo protection ». Le barrage légal qu'implique le respect de la vie privée a servi de trame à un projet d'un point de vue formel et analytique : en ayant recours à diverses techniques comme le floutage, la pixellisation et le masquage, Béranger Laymond dessine une ville peuplée de fantômes numériques. Le processus de désincarnation continuera jusqu'à la disparition totale de tout individu, offrant au public une image de la ville vide, évoquant une maquette à l'échelle un, un décor de cinéma, une vision post-apocalyptique, ou un parti pris affirmé et paradoxalement subjectif autour de l'urbanisme de la ville.

Béranger Laymond

" Diplômé de l’École Supérieure des Beaux-arts de Nantes, j’ai travaillé dans un premier temps sur l’image animée, vidéo et animation vectorielle principalement, puis, une formation dans le domaine multimédia m’a ensuite permis d’intégrer de nouvelles techniques à mon travail. La pratique des nouveaux média m’a amenée vers l’impression tridimensionnelle, comme le dessin amènerait à la sculpture, puis au volume. Je pratique le dessin comme outil de recherche, lequel apparaît parfois directement dans mes pièces. Certains phénomènes sociétaux , comme la surpopulation, la proximité, la starification ou autre, ponctionné au hasard, ou choisis dans l’actualité, nourrissent mes réflexions. A ces questionnements, je préfère répondre entre utopie et absurdité, préférant la délicatesse d’un humour décalé, pour traiter des erreurs vers lesquelles l’absurdité de l’existence nous a guidée. Convaincu de la force des références du cinéma populaire et de son approche des mythologies contemporaines, j’use d’ironie en toute situation, naviguant ainsi entre le rêve et le cauchemar, entre la love story et le gore. » Béranger Laymond

Notre flux RSS RSS

CAUE 47 - 9 rue Etienne Dolet - 47000 AGEN
Tél. 05 53 48 46 70 - Fax. 05 53 48 46 71